25/06/2014

Fin de vie : la Cour européenne suspend la décision du Conseil d'État d’arrêter les soins de Vincent Lambert

Sans surprise, l'assemblée du contentieux du Conseil d'État a autorisé, mardi 24 juin en fin d’après-midi, l'arrêt des traitements de Vincent Lambert, patient tétraplégique en état végétatif chronique. La plus haute formation de jugement, composée de 17 juges, est, en effet, allée dans le sens du rapporteur qu’elle avait mandaté, et dont l’avis avait été rendu public quelques jours auparavant.

En soirée, nouveau rebondissement dans cette triste affaire. La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), saisie en urgence par les parents de Vincent Lambert opposés à sa mort, contrairement à sa femme et à une majorité de sa fratrie, demandait à la France de continuer à provisoirement maintenir en vie le jeune homme. Un soulagement pour les parents d’après leur avocat.

Cette suspension de la décision du Conseil d'État devrait durer le temps qu’à son tour, la CEDH examine sur le fond le cas Vincent Lambert. À moins qu’elle ne puisse statuer puisqu’elle ne peut normalement recevoir de requête que de la part d’une personne elle-même et non de sa famille. O. Clot-Faybesse

 

10:05 Publié dans Société | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : vincent, lambert, tétraplégique, sour européenne, fin de vie | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook