16/05/2014

@Arrêt sur la toile/Accessibilité : des photos militantes pour dénoncer « le report de 2015 »

tumblr_n57z2ibrim1tb9oxao1_r1_1280.jpgUn homme nu sur son fauteuil roulant. Dans les mains, une feuille imprimée : « Faute d’accessibilité des commerces où j’achète mes vêtements, j’ai reporté mon habillage à 2022. » Cette photo figure sur le blog Tumblr du collectif Non au report. Avec celles de nombreuses autres personnes handicapées exprimant leur opposition au « report de 2015 », la date butoir fixée par la loi handicap de 2005 pour la mise en accessibilité des établissements recevant du public et des transports. Comme cette avocate, en robe, qui veut « plaider dans des juridictions accessibles à tous ». Ou cette fillette demandant de « pouvoir aller partout dans [s]on école ».

Non au report invite tous les citoyens à envoyer leur photo avec une affichette sur laquelle ils marquent soit « Non au report », soit « Je veux pouvoir faire… » cette chose que l’absence d’accessibilité leur empêche d’accomplir. Idées originales bienvenues. Signalé par Franck Seuret

À voir sur le tumblr de Non au report

13/05/2014

Ségolène Neuville assure que 80 % des établissements seront accessibles d’ici trois ans maximum

Capture d’écran 2014-05-13 à 11.24.37.png« On va voir des choses changer très rapidement. » Ségolène Neuville l’a promis, ce 13 mai, sur Vivre FM. La secrétaire d’État était interrogée sur le dossier brûlant des agendas d’accessibilité programmée (Ad'ap), ce matin même où l’APF organise un grand rassemblement, à Paris, pour exiger des délais resserrés pour la mise en accessibilité.

Des comptes à rendre au préfet au bout d'un an

Dans « 80 % des cas », c’est-à-dire pour tous les établissements de catégorie 5, recevant moins de 200 personnes, l’Ad’ap sera d’une durée de trois ans maximum. « Mais cela peut être seulement un an. Si vous avez simplement à mettre une rampe d’accessibilité, vous n’allez pas mettre trois ans, vous allez mettre un an. Et pour tout le monde, dès la première année, il y aura des comptes à rendre. (…) Le programme de la première année, c’était ça, et donc je dois dire ce que j’ai fait. Et ça sera à rendre au préfet. »

Lire la suite

11:03 Publié dans Accessibilité universelle | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ad'ap, neuville, délais, sncf, vivre fm | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

06/05/2014

Accessibilité : Ségolène Neuville précise le cadre des Ad’ap devant le Parlement

Capture d’écran 2014-05-06 à 14.53.47.pngOui, les agendas d’accessibilité programmée (Ad’ap) pourront bien avoir une durée maximale de neuf ans. La secrétaire d’État déléguée aux personnes handicapées l’a confirmé officiellement. « S’agissant des délais de mise aux normes des transports retenus par le gouvernement pour l’ordonnance, je précise que c’est ceux qui avaient été actés pendant la concertation, c'est-à-dire trois ans pour les transports urbains, six ans pour les transports interurbains et neuf ans pour les transports ferroviaires », a précisé Ségolène Neuville au Sénat, le 28 avril, lors du débat sur le projet de loi habilitant le gouvernement à adopter des mesures législatives pour la mise en accessibilité.

Lire la suite

30/04/2014

Accessibilité aux personnes handicapées : le mardi 13 mai, à Paris, l'APF organise un rassemblement pour des délais resserrés

accessibilité,handicapés,délais,gouvernement,apf,rassemblement,manifestation,mai,paris"Accessibilité : 40 ans d'immobilisme ça suffit ! La liberté d'aller et venir ne peut pas attendre dix ans de plus !" Un message et 100 personnes en situation de handicap pour le faire résonner, le 13 mai à partir de 11h et jusqu'à 15h, Place de la République à Paris.

Si l'Association des Paralysés de France (APF) organise un tel rassemblement, c'est pour demander au gouvernement de resserrer les délais de mise en accessibilité de la France.

Pour l'APF, pas de délai acceptable au-delà de 2017

« Pour nous, il n’y a pas de délai acceptable au-delà de 2017, la fin du quinquennat. » Patrice Tripoteau, le directeur adjoint de l’Association, a ainsi haussé le ton, en début de semaine, dans le journal La Croix. Prévue au 1er janvier 2015, selon la loi handicap de 2005, la perspective d'une France accessible risque de ne pas voir le jour avant… 2024. En ligne de mire : les agendas d'accessibilité programmée (Ad'ap). Ces derniers permettent aux établissements recevant du public et moyens de transports de repousser leur mise en accessibilité de trois, six et neuf ans, selon le type de structure. Lundi 28 avril, le Sénat a autorisé le gouvernement à légiférer par ordonnance pour mettre en place ces nouveaux délais.

Lire la suite

28/04/2014

@Arrêt sur la toile/L'APF veut une France accessible dans les trois ans

ad'ap,accessibilité,tripoteau,la croix,délais« Pour nous, il n’y a pas de délai acceptable au-delà de 2017, la fin du quinquennat. » Patrice Tripoteau, le directeur adjoint de l’Association des Paralysés de France (APF), hausse le ton, dans une interview parue, ce lundi 28 avril, dans La Croix.

Le jour même où le Sénat débat du projet de loi habilitant le gouvernement à adopter des mesures législatives pour la mise en accessibilité. « Les délais envisagés [pour les Agendas d'accessibilité programmée] sont beaucoup trop longs puisqu’ils pourraient être de trois, six ou neuf ans. Le projet de loi discuté au Sénat ne fixe pas ces délais, ce sera l’objet des ordonnances. Nous ferons alors tout pour que ces délais soient resserrés. » Patrice Tripoteau explique également pourquoi la question des lieux à rendre accessibles en priorité « n’a pas de sens ». Signalé par Franck Seuret

À lire dans La Croix

À lire aussi :

- Accessibilité : Ségolène Neuville précise que les délais des Ad'ap ne sont pas encore arrêtés

Accessibilité aux personnes handicapées : vers un délai supplémentaire de trois à neuf ans

Accessibilité : il faudra s'adapter aux agendas d'accessibilité

De nouvelles normes pour faciliter l'accessibilité