11/07/2014

Partir et se souvenir : pour son numéro d’été, le dossier du magazine Faire Face s’intéresse au tourisme de mémoire

Tourisme de mémoire, Première guerre mondiale, 70e anniversaire de la Libération, Seconde guerre mondiale, Historial de la Grande Guerre, Musée de la Grande Guerre Au sommaire :

- Décryptage - Tourisme de mémoire : donner du sens à ses vacances.

Cette année, démarrent les commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale. Sera aussi célébré le 70e anniversaire de la Libération à l’issue de la Seconde Guerre mondiale. Une bonne occasion de visiter les régions de ces deux conflits. De mémoriaux en nécropoles, de forts en musées, la balade peut être passionnante. À condition de sélectionner les adresses accessibles. Par Élise Descamps

- Interview - Damien Baldin : « Le tourisme de mémoire nous aide à retrouver une partie de nous-mêmes. »

En 2014, la France bat au rythme du centenaire de la Première Guerre mondiale et du 70e anniversaire du Débarquement de Normandie. Damien Baldin, historien, revient aux sources du tourisme de mémoire et insiste sur l’importance de la mise en valeur du patrimoine mémoriel. Propos recueillis par Claudine Colozzi

- Reportage - À Verdun, dans les pas des Poilus.

L’une des plus meurtrières batailles de la Grande Guerre s’appréhende au travers de multiples sites à Verdun et alentour. Certains sont accessibles aux personnes handicapées. Visite sur des terres où plus de 700 000 hommes perdirent la vie, en compagnie de Jean-Michel Corriaux, représentant APF de la Meuse. Par Élise Descamps

- À la loupe - Historial de la Grande Guerre/Musée de la Grande Guerre. La “Der des der” de front

Parmi tous les lieux de culture consacrés à la Première Guerre mondiale, l’Historial de la Grande Guerre (Péronne, Somme) et le Musée de la Grande Guerre (Meaux, Seine-et-Marne) occupent une place à part. La richesse historique, sociologique et ethnologique des collections aide à comprendre l’un des conflits majeurs du XXe siècle. Labellisés tourisme et handicap, ils proposent des dispositifs de médiation à destination des publics en situation de handicap. Par Claudine Colozzi

- Histoire - Après l’abomination, la réadaptation.

La Première Guerre mondiale marque la naissance de la réadaptation : la société française veut “réparer” les soldats que la guerre a mutilés. Les premiers centres de rééducation et de formation professionnelle voient le jour. Un véritable tournant dans la prise en charge des personnes handicapées. Par Franck Seuret

- Pratique - Bien préparer sa visite.

Les propositions pour commémorer la Grande Guerre sont légion en ce centenaire. Nos conseils et bonnes adresses. Par Élise Descamps

Ce dossier vous intéresse ? Alors, n'hésitez pas à vous abonner au magazine Faire Face ou à commander ce numéro en nous contactant sur faire-face@apf.asso.fr (4,80 euros, frais d'envois compris). Axelle Minet - Crédit photo couverture © Frédéric Mercenier

 

Commentaires

Beaucoup de personnes en situation de handicap, seraient intéressées de savoir si une de leurs ancêtre figurent sur les mémoriaux.

Écrit par : Daniel Panier | 12/07/2014

Les commentaires sont fermés.