04/07/2014

Rewalk, un exosquelette pour utilisateur paraplégique commercialisé aux États-Unis

Depuis le début de ce mois, acquérir un exosquelette afin de remarcher est possible au pays de l’Oncle Sam. En effet, le modèle Rewalk système, développé par ReWalk Robotics, a reçu le feu vert de la puissante FDA (U.S. Food and drug administration). Cette agence gouvernementale américaine n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai dans ce domaine puisqu’elle a aussi récemment homologué la prothèse de bras Deka. À noter que cet exosquelette, est déjà disponible en Europe et notamment en France via la société Runseat.

Le Rewalk ? Une sorte de gaine venant entourer les jambes et la partie supérieure du corps. Grâce à une combinaison de moteurs (au niveau des hanches, genoux et cheville) et de capteurs d'inclinaison et d'orientation, les mouvements de la marche peuvent être reproduits.

 


Quelques bémols et un bénéfice en vue

Mais attention ! L’utilisation du dispositif est déconseillée aux personnes atteintes d'infection, de troubles circulatoires, de maladies cardiaques et/ou pulmonaires. Comme précisé par la FDA, l’exosquelette Rewalk se destine à des blessés de la moelle épinière pesant moins de 100 kg, plus particulièrement à « des patients ayant une atteinte médullaire entre la 7e vertèbre thoracique et la 5e vertèbre lombaire ». De plus, loin de suppléer à tout, son utilisation doit être « associée à de la physiothérapie, à des exercices et à l'assistance d'un aide-soignant ».

Enfin, il y a le tarif. Produit au compte goutte jusqu’à maintenant, le Rewalk s’affiche aux alentours des 65 000 $, soit un peu plus de 52 000 €.

Le point positif de l’autorisation d’une commercialisation sur le sol américain concerne justement ce coût. Des ventes sur un vaste territoire et à grande échelle devrait avoir un impact sur le prix de revient, et donc entraîner une baisse substantielle de son prix. O. Clot-Faybesse

 

À lire aussi :

 - Équipée de "jambes bioniques", une Britannique paralysée boucle le marathon de Londres

 

Les commentaires sont fermés.