03/07/2014

@Arrêt sur la Toile/Disneyland Paris, le monde merveilleux de la discrimination selon l’Unapei qui porte plainte

unapei,handicap mental,disneyland,paris,discrimination,changeAprès avoir reçu, depuis le début de l'année, dix courriers de familles mécontentes de la façon dont le parc d'attractions stigmatise les personnes porteuses d'un handicap mental visible, l'Unapei porte plainte aujourd'hui contre Disneyland Paris. Une plainte pour discrimination devant le Tribunal correctionnel de Paris. Dans leurs lettres, les familles font toutes le même récit : les personnes porteuses d’un handicap mental visible se voient refuser l’accès aux attractions. Elles doivent systématiquement repasser par l’accueil pour se déclarer comme handicapées et revenir avec le pass "accessibilité". Un pass présenté comme prioritaire qui donne accès aux attractions, sous certaines conditions, mais toujours par la sortie…

Pour appuyer les témoignages, l’Unapei et les Papillons blancs d’Epernay ont fait eux-mêmes le test en caméra caché… Bilan : « Pratiques discriminatoires fondées sur le seul faciès des personnes. » L’Unapei dit avoir adressé plusieurs courriers à la direction du parc pour lui demander de changer ses pratiques. De son côté, celle-ci se dit « très surprise ».

L’Unapei vient également de lancer une pétition sur le site change.org. Pour que cesse le délit de faciès. Signalé par Valérie Di Chiappari

À lire sur Libération.fr

Commentaires

Ils ont interdit l'accès à un trisomique pour délit de sale gueule.Pour un parc d'attraction réservé à tous, c'est pire qu'un délit.

Écrit par : Daniel Panier | 12/07/2014

Les commentaires sont fermés.