23/06/2014

(In)accessibilité : quand un collectif de photographes amateurs lorrains l’immortalise sur le net

 Accessibilité, lorraine, collectif informel “Enfermés dehors”, loi handicap, expo photoRaconter sur leurs blog et page Facebook le travail préparatoire à une exposition sur l’accessibilité. Tel est l’objectif de huit photographes amateurs de Lorraine, rassemblés dans le collectif informel “Enfermés dehors” et aidés ponctuellement de trois jeunes de 25 ans en service civique.

Jusqu’au 11 février 2015 et pour les dix ans de la loi handicap, ils veulent sensibiliser le grand public par l’image. Leur méthode ? Multiplier les rencontres auprès d’associations, d’individus et d’événements autour des handicaps moteur, sensoriel, mental et psychique. Une sorte de repérage en amont des prises de vue.


Aurélien Dhennin, chef de file de “Enfermés dehors”

Aurélien Dhennin (photo), 31 ans, en est l’initiateur et le principal contributeur. Ce chauffeur routier, victime d’un accident de moto en 2007 puis d’un staphylocoque, a failli perdre sa jambe. De ses cinq années d’hôpital, dont trois en fauteuil roulant, il a appris combien le handicap peut désociabiliser et éloigner durablement de l’emploi. Sa compagne est atteinte d’une sclérose en plaques alors il connaît bien son sujet.

Amateur de photographie, il a choisi de se consacrer totalement au projet “Enfermés dehors” pendant un an. « Les seules personnes au courant des questions d’accessibilité sont les personnes directement concernées. En dix ans de loi handicap, on n’a pas avancé. Pourtant, si on tombe en panne, on est content que quelqu’un vienne nous chercher. Nous devons vivre les uns avec les autres », plaide-t-il.

Pour dénicher des idées de photographies, il court donc les manifestations destinées au grand public. Après le salon de l’habitat à Metz, n’accordant aucun stand au handicap, puis un festival, bien accessible, en Meurthe-et-Moselle, il a testé, samedi dernier, la fête de la musique.En attendant l’exposition, quelques clichés sont déjà mis en ligne. Texte Élise Descamps - Photo DR

Commentaires

Bonjour, je pense qu'une loi devrait être inscrite dans la constitution disant que : lors de chaque élection quelque soit le mandat il y a obligation aux élus de vivre et se déplacer en fauteuil roulant ... ne serait-ce qu'une semaine...merci pour eux.

Écrit par : schweitzer | 29/06/2014

Les commentaires sont fermés.