19/06/2014

Coupe du monde de foot-fauteuil en 2015 : un sport en plein essor

foot,foot-fauteuil,dubes,fipfaIl y a le foot et le foot-fauteuil pour les personnes lourdement handicapées. Les deux disciplines suscitent un énorme engouement, chacune à son niveau. 2015 sera l'année de la troisième Coupe du monde de foot-fauteuil. Analyse de Nicolas Dubes, le président de l’association européenne en charge de cette discipline.

Faire Face : Le foot-fauteuil est-il désormais un sport mondial ? 

Nicolas Dubes : La Fipfa, la fédération internationale de powerchair football association, compte 25 pays membres, issus de quatre continents. Notre sport connait un plein essor : en Europe bien sûr, mais aussi en Amérique du Sud.

La première Copa, la Coupe des nations d’Amérique du Sud, vient de se dérouler au Brésil, en avril (photo) : l’Argentine, l’Uruguay, le Chili et le Mexique complétaient l’affiche. Les joueurs ont un peu souffert à cause d'une organisation déficiente, le gymnase pas au niveau et les transports insuffisamment adaptés.

La prochaine Coupe du monde devait se dérouler au Brésil mais ce test a mis en lumière ses manques pour accueillir un tel événement. Les États-Unis, organisateurs de la première, en 2007, pourraient prendre le relais. Nous attendons 12 pays pour cette troisième édition, dont le Japon, un habitué. C’est malheureusement l’un des rares pays asiatiques où la pratique du foot-fauteuil est répandue. Aucune équipe en revanche ne viendra d’Afrique, continent où ce sport demeure quasi-inexistant.


F.F. : Où en est-on en Europe ? 

foot,foot-fauteuil,dubes,fipfaN.D. : C'est là que le foot-fauteuil est le plus pratiqué et connaît le plus fort développement. Il faut dire qu'il est né France.

L’association européenne de foot-fauteuil (l’Epfa) compte ainsi 13 pays membres, contre 7 il y a deux ans. Les nations phares du foot, comme l’Espagne ou l’Allemagne, s'y mettent. Les plus avancées, dont la France, organisent un championnat national.et nous, une Coupe européenne des clubs champions. La première Coupe européenne des nations se déroulera, elle, du 15 au 21 juillet, en Irlande.

L'UEFA, l’autorité européenne du football, nous soutient depuis 2007. Elle nous a accordé 50 000 € sur cinq ans afin de convertir de nouveaux adeptes. L’UEFA considère le foot, sous toutes ses formes, comme un outil d’insertion. Notre discipline permet à de nombreux jeunes lourdement handicapés de s’ouvrir, de rencontrer d’autres personnes, de voyager.

F.F. : Pourquoi le foot-fauteuil se développe-t-il aussi bien partout dans le monde ? 

N.D. : Le foot rime avec sport populaire, le foot-fauteuil en est une déclinaison adaptée. Les jeunes s'identifient aux footballeurs qu’ils admirent. Cette discipline favorise la pratique sportive des personnes lourdement handicapées dont le choix reste limité.

Enfin, le foot-fauteuil a gagné en crédibilité avec la Coupe du monde, notamment. Nous avons d’ailleurs l'ambition de devenir discipline paralympiques. En 2020, je rêve de voir des footballeurs en fauteuil participer aux Jeux. Propos recueillis par Franck Seuret – Photos DR

09:56 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : foot, foot-fauteuil, dubes, fipfa | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Commentaires

Voila ce sport qui se répand, un peu partout, bon courage aux participants:
Tonny, Yoan, Stéphane etc.

Écrit par : Daniel Panier | 26/06/2014

Les commentaires sont fermés.