13/06/2014

La RATP encourage les personnes en situation de handicap à « développer leur désir de mobilité »

Toute personne handicapée moteur ayant déjà emprunté un bus parisien ne se reconnaîtra peut-être pas forcément dans ce nouveau film d’animation de la RATP. Présenté mercredi 11 juin sur le stand de la RATP au salon Autonomic de Paris, Accessible ensemble – Quand Théo rencontre Clara entend « valoriser les "bonnes pratiques" à adopter par les personnes utilisatrices de fauteuil roulant pour prendre le bus en toute sécurité ainsi que les bonnes attitudes à adopter par les autres personnes pour faciliter leurs déplacements. »

En effet, dans ce film d’une durée de 3’48, tout est aisé, ou presque, pour le jeune narrateur de l’histoire. À l’exception de deux poussettes non pliées dans la travée centrale, point de palette cassée, de chauffeur peu accommodant ou de réflexions désagréables des autres usagers pour "pimenter" son voyage… Bref, cette somme de petites galères quotidiennes que doivent se coltiner bon nombre de Parisiens.


Mais ne noircissons pas exagérément le tableau et saluons plutôt cette initiative conçue avec l’APF, l’AFM, jaccede.com, Mobile en ville et le Ceremh. Au-delà de la mise en accessibilité de ses réseaux, la RATP a initié depuis des années  de nombreux outils en matière de « pédagogie de la mobilité pour tous ».

Ainsi, ce film vise à « encourager les personnes porteuses de handicap moteur à maintenir ou à développer leur désir de mobilité ». Et quand mobilité rime avec plus grande sociabilité, comme pour Théo et Clara, le pari est gagné ! Claudine Colozzi – Photo DR

À lire aussi :

- Un voyageur handicapé interdit de tricycle dans le RER

 - Toutes les lignes de bus parisiennes sont accessibles

 

Commentaires

OUAIS les chauffeurs de bus + la RATP des sans cœurs et des ignorants
Je suis handicapé à 80%+ j'utilise un vélo électrique et à chaque déplacement C la bagarre alors que les poussettes prennent + de place que mon engin pliable car ces gens ne comprennent pas qu'un handicapé n'est pas forcément grabataire confiné au lit
quand au RER, parlons en, Théoriquement il est permis de mettre son vélo dans le RER mais le problème C que la plus part du temps les ascenseurs ne marchent pas ou comme cette semaine a la station RER C station de l'hôpital Pompidou il faut un employé pour utiliser l'ascenseur or celui qui était préposé n'a pas jugé bon de se déplacer, il a fallu que des voyageurs compréhensifs m'aident à lever mon véhicule par dessus les tourniquets et moi de ramper dessous
croyez moi un jour j'en viendrais au coups , je suis exaspéré, révolté

Écrit par : Alain ROUGET | 19/06/2014

Bonjour

J' ai évoqué plusieurs problèmes au salon " Autonomic " : Des nouveaux transports avec des ascenseurs souvent en panne, des villes d' ile de France non desservies ou un bus par heure et finissant tôt. Des bus ne marchant pas le soir et le dimanche, s' arrètant avant la fin du parcours, n' assurant pas tous les arrêts. On m' arépondu que c' était les villes qui décidaient. Pourquoi les métros se termineraient tard et pas les autres, tout le monde ne prend pas le Rer...

Écrit par : leanie | 20/06/2014

Voila de quoi alimenter les sujets de revendications des Personnes à Mobilités Réduites, à Paris, Rouen et ailleurs.

Écrit par : Daniel Panier | 26/06/2014

Les commentaires sont fermés.