13/06/2014

Etats-Unis : Deka, un bras robotisé pour les personnes amputées

Tenir une bille, manipuler une pièce de monnaie ou encore ranger des œufs dans leur boîte. Grâce à la prothèse de bras Deka, ces gestes (re)deviennent réalité pour les personnes amputées. Développé aux États-Unis par le Darpa (Defense advanced research projects agency), le système Deka se distingue des autres prothèses par le contrôle simultané d’articulations distinctes des doigts.

Différentes sources d’information ont été générées et combinées entre elles pour servir d’impulsions activatrices pour le bras-main robotisé. Parmi ces dernières, des signaux électriques émis sans fil provenant de capteurs de mouvements ou de force placés sur les pieds de l’utilisateur.


 


Aucune date de commercialisation en Europe

Plusieurs avancées technologiques, au croisement entre la biologie et l’ingénierie, ont été nécessaires afin de créer la prothèse Deka : la miniaturisation des composants des moteurs, des contrôles et capteurs informatisés et des procédés de fabrication utilisant des matériaux légers mais solides. Par exemple, la batterie, d’une taille et d’un poids similaires à ceux d’un bras, dispose à six intensités d’une préhension, réglables par l’utilisateur.

La FDA*, agence gouvernementale américaine, a approuvé en mai l’efficacité du système de bras Deka, testé chez 36 volontaires. Indiquée pour des personnes de 18 ans et plus, sa fabrication en série pourra commencer. Sa commercialisation aux États-Unis devrait se faire à l’horizon 2015/2016, pour un tarif pas encore défini. Pour l’Europe, aucune annonce dans l’immédiat. Patience O. Clot-Faybesse

* La FDA, U.S. Food and drug administration, a un rôle similaire à notre Agence nationale de sécurité des médicaments et produits de santé pour le médicament à usage humain (ANSM), mais avec un champ de responsabilité plus large puisque la FDA englobe aussi les dispositifs médicaux.

À lire aussi :

- Prothèses : une main bionique capable de 14 mouvements différents.

 

Commentaires

Le progrès ne s'arrête pas, on dirait que c'est encore au stade expérimentale.

Écrit par : Daniel Panier | 14/06/2014

Les commentaires sont fermés.