11/06/2014

Conduite et handicaps : Google Car, LA voiture sans chauffeur

Aucun volant, ni pédale d'accélérateur, ni frein et pas de conducteur. Voilà les caractéristiques, en sus d’une motorisation électrique, de la petite voiture du géant américain, Google. Appelé logiquement Google Car (car en anglais signifie “voiture”), ce véhicule embarque deux personnes. Pour Chris Urmson, responsable de ce projet rendu public par Google au début ce mois, l’absence de conducteur se justifie « parce que nos voitures n’en tout simplement pas besoin. Nos logiciels et nos capteurs font tout le travail. »

En effet, cette Google Car appréhende son environnement grâce aux multiples capteurs et lasers de la tourelle du toit et à la caméra du capot. Esthétiquement, elle a un peu des airs de Fiat 500 ou de Smart.


 


 


Des essais dans les semaines à venir

L’américain compte fabriquer une centaine de prototypes dont les premiers tests commenceront cet été. Les versions initiales de la Google Car conserveront des commandes manuelles permettant, si besoin, à un conducteur de prendre le relais.

L’entreprise Google ambitionne donc de « changer le monde pour les gens qui ne sont pas bien servis par les transports d'aujourd'hui », comme le souligne le co-fondateur de Google Sergey Brin. Au premier rang desquels figurent les personnes à mobilité réduite.

Une commercialisation de masse n'est toutefois pas prévue dans l’immédiat : « Si tout va bien, nous aimerions lancer un programme pilote en Californie dans les deux prochaines années », a indiqué Chris Urmson. Mais la route empruntée semble aller dans la bonne direction. O. Clot-Faybesse

À lire aussi :

- Une nouvelle voiture sans permis, à conduire depuis son fauteuil roulant

Commentaires

Un projet philantropique, que je souhaite voir arriver en France.

Écrit par : Daniel Panier | 14/06/2014

Les américains sont très forts, que cela me plairait, je suis ancienne monitrice d'auto école, je ne peux plus conduire, je suis en fauteuil roulant, je dépend de beaucoup de monde, j'en souffre, divorcée, mes filles sont loin de moi, je suis très malheureuse, que faire? Mme Richoux

Écrit par : richoux | 14/06/2014

Les commentaires sont fermés.