30/05/2014

Des médecins emplis d’« empathie » pour les personnes handicapées refusent l’obligation de mise en accessibilité

accessibilité,médecins,santé,cabinets,cabinets médicaux,professionnels de la santé,professions de santé,CSMF,visites à domicile« Les dérogations sur trois ans ne sont qu’un délai supplémentaire de mise à niveau et ne font que déplacer dans le temps l’inapplicabilité de la loi. » Les agendas d’accessibilité programmée (Ad’ap) ne satisfont pas les médecins des Alpes-Maritimes.

Dans un communiqué du 26 mai, la Confédération des syndicats médicaux de France 06 (CMSF 06) souligne que « dans de nombreux cas (…) la mise aux normes des locaux des médecins libéraux est impossible sauf à envisager des investissements considérables ». Cette loi « risque de créer des déserts médicaux en centre-ville ». 


Des médecins volontairement "hors-la-loi"

La CSMF 06 oublie simplement de préciser que la réglementation offre la possibilité de dérogations en cas d’impossibilité technique ou de « disproportion manifeste entre les améliorations apportées et leurs conséquences ».

Pour ce syndicat, les médecins devraient être exonérés de cette obligation de mise en accessibilité. Et donc être autorisés à ne pas respecter la loi de février 2005. Surtout que «  les professions médicales ont, par essence, une empathie pour les personnes atteintes de handicap ».

Des visites à domicile en cas de cabinets inaccessibles

La CMSF 06 demande donc simplement qu’« un répertoire des professionnels de santé capables d’accueillir les personnes handicapées soit édité (…). Sans compter qu’en ce qui concerne les médecins traitants, les visites à domicile permettent de contourner toute difficulté d’accès. » Franck Seuret - Photo DR

À lire aussi

- Accessibilité aux soins des personnes handicapées : MG France prescrit la visite à domicile

 

Commentaires

Visites à domicile = retour en arrière où l'on confinait chez elles les personnes handicapées en évitant de les sortir.

La vie sociale est faite pour tout le monde.

Une personne handicapée a droit à une citoyenneté égale à celle des autres personnes valides, sortir de chez soi permet d'établir des liens sociaux importants et vitaux.

Les médecins devraient refaire une formation sérieuse sur l'humain.

Écrit par : LUQUE mireille | 30/05/2014

tout à fait d'accord, surtout que beaucoup de medecins rechignent à se déplacer

Écrit par : HEURTAULT | 02/06/2014

Pour que les médecins se déplacent, ils faut déja un cas grave, et que les consultants connaissent bien le patient qu'ils vont visiter.

Après tout en avant les formation sur la sensibilisation, pour les toubibs.

Écrit par : Daniel Panier | 07/06/2014

Les commentaires sont fermés.