07/05/2014

@Arrêt sur la toile/Ségolène Neuville veut imposer les normes françaises aux établissements belges

neuville,ségolène neuvlee,belgiques,places,manque de places,établissements,résidents« La prestation proposée [en Belgique] doit correspondre à l’exigence de qualité que nous avons en France. » Dans un entretien accordé à Libération ce matin, la secrétaire d’État déléguée aux personnes handicapées expose ses objectifs concernant l’accueil des quelque 5 000 personnes handicapées dans des établissements belges. Le quotidien avait révélé fin avril, photos à l’appui, « les conditions de prise en charge calamiteuses » dans une structure spécialisée.

« Ce qui est essentiel, c’est qu’il y ait des contrôles conjoints, enfin rendus possibles depuis l’entrée en vigueur de l’accord franco-wallon [le 10 mars] », souligne Ségolène Neuville, qui se rend sur place, ce mercredi 7 mai. « Dans l’état actuel des choses, on a besoin de ces places en Belgique. (…) C’est comme ça qu’il faut prendre le problème : non pas en fermant ces centres mais en leur imposant les normes françaises. »

« Le lucratif n’a rien à faire » dans le secteur du handicap

Ségolène Neuville se félicite, par ailleurs, que « dans le secteur du handicap en France, le privé lucratif soit ultraminoritaire. Ce sont cinq établissements sur 10 000. (…) Il n’est pas normal de faire du bénéfice avec l’argent public au détriment des personnes handicapées. » Signalé par Franck Seuret

À lire sur Libération.fr

À lire aussi :

J’ai déjà regardé pour vous : Zone interdite dimanche sur M6, une enquête-choc sur les centres qui maltraitent les enfants handicapés

Un accord cadre pour améliorer la qualité de l'accueil des Français handicapés en Belgique

Commentaires

Bonjour, Que l'on fasse donc se qu'il faut pour accueillir les personnes handicapées dans de bonnes conditions en France, et ensuite on pourra donner des leçons aux autres pays. Car, qui accueille actuellement ces personnes handicapées - la Belgique faute de place en France, et avec l'autorisation des autorités Françaises. Alors balayons devant nos portes avant celles du voisin. Tous les établissements en France ne se valent pas, il n'y a car voir tous les scandales les concernant.

Écrit par : Catherine LESTRAT | 08/05/2014

Les commentaires sont fermés.