30/04/2014

Accessibilité aux personnes handicapées : le mardi 13 mai, à Paris, l'APF organise un rassemblement pour des délais resserrés

accessibilité,handicapés,délais,gouvernement,apf,rassemblement,manifestation,mai,paris"Accessibilité : 40 ans d'immobilisme ça suffit ! La liberté d'aller et venir ne peut pas attendre dix ans de plus !" Un message et 100 personnes en situation de handicap pour le faire résonner, le 13 mai à partir de 11h et jusqu'à 15h, Place de la République à Paris.

Si l'Association des Paralysés de France (APF) organise un tel rassemblement, c'est pour demander au gouvernement de resserrer les délais de mise en accessibilité de la France.

Pour l'APF, pas de délai acceptable au-delà de 2017

« Pour nous, il n’y a pas de délai acceptable au-delà de 2017, la fin du quinquennat. » Patrice Tripoteau, le directeur adjoint de l’Association, a ainsi haussé le ton, en début de semaine, dans le journal La Croix. Prévue au 1er janvier 2015, selon la loi handicap de 2005, la perspective d'une France accessible risque de ne pas voir le jour avant… 2024. En ligne de mire : les agendas d'accessibilité programmée (Ad'ap). Ces derniers permettent aux établissements recevant du public et moyens de transports de repousser leur mise en accessibilité de trois, six et neuf ans, selon le type de structure. Lundi 28 avril, le Sénat a autorisé le gouvernement à légiférer par ordonnance pour mettre en place ces nouveaux délais.


appeldes100bleuOK - Bdef.jpg100 élus APF pour dire la colère des personnes en situation de handicap

C'est pourquoi, cent personnes, élues de l'APF, viendront de toute la France dire, tour à tour, leur colère, leur déception, leur ras-le-bol de ne pas pouvoir se déplacer, aller aux réunions de parents d'élèves, dîner chez des amis, exercer leur travail, s'adonner à leur hobby, faire leurs courses, assister à un concert… Vivre normalement, tout simplement.

Des proches, des amis, des citoyens, en situation de handicap ou non, seront à leurs côtés pour réclamer, eux aussi, une société inclusive. Celle qui s'adapte aux différences permet à chacun, quels que soient ses spécificités, de profiter de la Cité, et ne réserve pas ses biens et ses services à quelques privilégiés. « Liberté, égalité, accessibilité » réclameront les participants. Si vous souhaitez vous joindre à eux, ils vous donnent rendez-vous à partir de 10 h, Place de la République, le 13 mai et d’ores et déjà sur Facebook.

Une pétition APF sur change.org pour dire "Oui à l'accessibilité"

Si vous ne pouvez pas être présent, vous pouvez néanmoins vous engager. Comment ? En signant la PhCroizon par Philippe Huguen.jpgpétition à l'attention de Manuels Valls, lancée mi-mars par l'APF sur la plateforme change.org, pour dire "Oui à l'accessibilité". Philippe Croizon soutient l'initiative : « Nous sommes en colère face à tous les lobbies (…) qui ont demandé un report du délai [de 2015] (…). Et nous sommes aussi en colère face aux pouvoirs publics qui ont écouté ces lobbies. », s’insurge le sportif et aventurier amputé des quatre membres. Si vous aussi vous partagez cette colère, rejoignez  les quelque 179 000 signataires de cette pétition avec un objectif : atteindre 200 000 noms le 13 mai. Valérie Di Chiappari - Photos DR et Philippe Huguen

À lire aussi :

- @Arrêt sur la toile/L'APF veut une France accessible dans les trois ans

- Le médiateur des normes caricature l’accessibilité

- Accessibilité aux personnes handicapées : vers un délai supplémentaire de trois à neuf ans

Commentaires

Bonjour

Je ne peux qu' être d. accord, marre d' attendre.

Pensons aussi au matériel : tables d. auscultation à hauteur variable, photomaton et autres cabines ... parasols...

Écrit par : lea | 30/04/2014

Ils croient qu'on va abandonné et ne pas se battre. C'est ne pas nous connaître.

Écrit par : GIULIANA | 30/04/2014

Entre ce laps de temps: 3 à 9 ans, ont y arriver. Je suis de tout coeur avec les manifestants.

Écrit par : Daniel Panier | 01/05/2014

Les commentaires sont fermés.