14/04/2014

Vie affective et sexuelle : dernier jour pour soutenir le projet d’exposition photographique "À mon corps dérangeant"

sexualité,vie affective,personnes handicapées,exposition,corpsVous pensez que la vie affective et sexuelle des personnes en situation de handicap constitue encore un sujet trop tabou, mal compris du grand public ? Que les images font réfléchir et bousculent les idées reçues ? Alors, attention : c’est le dernier jour pour soutenir le projet d’exposition "À mon corps dérangeant", à l’initiative d’un des photographes de la rédaction de Faire Face, Jérôme Deya. S’il a atteint 100 % de financement sur le site participatif Ulule, il ne s’agit là que du premier palier de souscription, assurant la réalisation des tirages photos.

Pour financer les caisses de transport et les frais de stockage qui permettront à cette expo d'être itinérante, n’hésitez donc pas à partager ces liens auprès de votre entourage :

- la page Facebook du photographe : https://www.facebook.com/pages/Jerome-Deya/610668479027852

- le site de financement Ulule : http://fr.ulule.com/mon-corps/

Valérie Di Chiappari - Photo Jérôme Deya

Commentaires

Bien, que pour moi, ce n'est + d'actualité ... j'adhère à cette "exposition" qui nous fera découvrir "l amour tout court" 'il y a qq années ? une exposition de ce genre avait été organisée par l'A.P.F. ... j'en avais conservé un excellent souvenir et gardé le "livre Calendrier" AVEC.

Je voudrais VRAIMENT être avec vous... mais les transports, pour moi, deviennent "une galère" !!!

Alors peut être.... mon cher photographe "préféré" !

BIZES d'une Mamie Maggy qui vous apprécie toujours beaucoup.

Écrit par : vatel | 15/04/2014

Je m''efforce toujours de penser qu'un vie affective et sexuelle est toujours possible; entre personne, en situation de handicap, avec des valides, aussi.
Quand cela serait des liens entre vacanciers et accompagnateurs "d'APF-EVASION"

Écrit par : Daniel Panier | 15/04/2014

Je ne peux que soutenir cette exposition, rien n'est tabou, ou du moins, rien ne devrait être tabou, je suis accompagnante APF évasion, nos vacanciers, rêvent tous d'une histoire d'amour.. même si souvent, ils sont trop préoccupés par leur (s) différence (s), qui ne leurs donne pas tous les droits.
Pour répondre au message de retour de Daniel, pour le sexe en rapport avec l'amour (ou non), la différence n'existe pas, (âge, couleur de peau, intellect, valide/non valide etc...)
MARY

Écrit par : martin | 15/04/2014

Les commentaires sont fermés.