14/02/2012

Des places de courtoisie aux Sables d'Olonne pour les conducteurs à mobilité réduite

PANNEAU%20définitif%20places%20civiques%20de%20courtoisie%20Sables[1].JPGUn nouveau panneau a fait son apparition dans les rues des Sables d’Olonne. Un carré gris sur lequel est inscrit en lettres bleues : "Places civiques réservées aux personnes handicapées, femmes enceintes et familles avec poussettes", pictogrammes à l’appui.

 

« Les services techniques de la ville créaient de nombreuses places de stationnement réservées qui n’étaient pas réglementaires, raconte Stéphanie Ottou, la directrice de la délégation APF de Vendée (85). Même si les contraintes techniques de la voirie ne permettaient pas de respecter les normes, ils apposaient la signalétique officielle sur ces places qui répondaient certes aux besoins des riverains, mais pouvaient s’avérer dangereuses. Nous avions donc dénoncé cette pratique, début 2010. » La mairie finit par se ranger, début 2011, à l’avis de l’APF… tout en la rendant responsable du fait qu’elle ne pourra plus accéder à la demande des Sablais. « Une habitante a d’ailleurs téléphoné à la délégation pour se plaindre qu’elle ne pouvait pas avoir de place réservée dans sa rue, à cause de nous ! », explique Stéphanie Ottou.


Pas de verbalisation possible

Une réunion en mairie permettra de mettre fin à l’imbroglio, l’APF proposant d’apposer une signalisation spécifique sur les places non réglementaires, créées au-delà de l'obligation légale des 2 % de places réglementaires réservées qui est respectée par la municipalité des Sables d'Olonne. Cette idée de "places de courtoisie" a été acceptée par les services techniques et les élus. Par les policiers aussi, réticents au début à l’idée de voir fleurir des panneaux non prévus par le code de la route. Reste à voir si les automobilistes, qui ne pourront être verbalisés s’ils stationnent sur ces places, sauront se montrer courtois… Franck Seuret - Photo DR

Commentaires

Bonjour,

Je suis totalement contre ce panneau de courtoisie car c'est ouverture à du grand n'importe quoi. Déjà que l'on a du mal à trouver des places réservées GIC respecter... par des gens non courtois, on finiras par ne plus avoir de place du tout A quoi sert la loi si on peu la détourner comme on veut ? Et pourquoi c'est TOUJOURS Les PMR qui doivent être COURTOIS. RAS LE BOL de l'HYPOCRISIE... NON AU PLACES DE COURTOISIES ! Parce que être PMR c'est déjà assez compliquer comme cela... ON NE RESPCTE PLUS RIEN... MËME PAS LES LOIS !

Écrit par : GAUDICHEAU | 14/02/2012

tout le monde se fout de tout alors les handicapes faut il les voir

Écrit par : riotor | 14/02/2012

Tout a fait d'accord avec le commentaire precedant !! Les places seront prise par n'importe qui tout en donnant des excuses bidon ! Parce que l'on a une poussette on a droit a une place speciale , mais ou va le monde .Alors que les personnes en fauteuil roulant ont deja tellement de mal a faire respecter leurs places même avec une carte d'invalidité .

Écrit par : Renard R | 14/02/2012

Tout à fait d'accord avec mon prédécesseur !! C'est SCANDALEUX !!
Du grand n'importe quoi !!!! le test de grossesse sur le tableau de bord ou la photo des enfants...Je ne savais pas que le périmètre de marche se réduisait ou que des problèmes moteurs pouvaient apparaître dans ces cas là..c'est pas bon pour le taux de natalité tout ça ...et.ça va faire beaucoup d'handicapés aux Sables d'olonne...Trêve d'ironie : C'est juste NUL !!!
La COURTOISIE CA NE MARCHE PAS : les gens se garent déjà sur les places handicapées, enfin "s'arrêtent juste un instant" ou quand ils ont "quelque chose de lourdé, que sais-je ? Ou alors comme j'en ai fait l'expérience, quand la place est large, ils se garent sans badge à côté de vous, surement par courtoise pour vous aider à remonter facilement dans votre voiture...
AU SECOURS !!

Écrit par : Valentine | 14/02/2012

Non mais vous plaisantez là? L'APF détourne des lois par "courtoisie" aux profit des automobilistes qui, eux, ne nous respectent pas??? Bravo!

Écrit par : lady gaby | 14/02/2012

Je pense que la colère exprimée dans les commentaires précédents sont liés à une mauvaise compréhension de l’initiative.

Avec ces places de courtoisie, il ne s'agit en aucun cas de contourner la loi, de ne pas la respecter, bien au contraire. Il s'agit d'aller au-delà des simples obligations légales.

La loi impose un seuil de place réservées de 2%. Beaucoup de villes ne respectent pas cette norme minimale, et qui plus est, n'en font pas respecter leur usage en mobilisant par exemple les forces de l'ordre pour apposer des contraventions aux personnes qui les utilisent de façon abusive. Ce que chacun d'entre nous subit régulièrement, d'où l'expression d'un tel ras le bol.

La ville des Sables d'Olonne respecte la loi, car elle propose plus de 2% de places réservées aux normes.
Malgré cela, des habitants qui rencontrent des difficultés de mobilité demandent à obtenir des places à proximité de leur habitation. Certains quartiers également sont dépourvus de places aux normes. La configuration de la ville, les rues étroites, ne permettent pas toujours de réaliser une place aux normes.

Deux solutions s'offrent alors :
1- ne rien faire, et laisser les gens se débrouiller, des quartiers sans aucune place
2- tenter de trouver une solution, certes, pas satisfaisante pour tout le monde, mais qui est mieux que rien : les places de courtoisie.

Les places de courtoisie sont des places réservées, mais qui ne répondent pas aux normes légales, car leur situation ne le permet tout simplement pas.

En créant cette nouvelle signalétique, cela permet également à la ville de conserver les places existantes (pas aux normes) qui sinon, devraient être supprimées, tout simplement, et transformées en places classiques.
Je ne peux alors imaginer le tollé général en voyant des places disparaître alors qu'il n'y en a jamais assez ! Et pourtant, la ville serait dans son droit, et respecterait la loi... Et nous ne pourrions rien faire.

Ces places de courtoisie ont été volontairement ouvertes certes, aux personnes à mobilité réduite, mais également aux femmes enceintes et aux familles avec poussettes, car la ville a souhaité s'intéresser à un ensemble plus large de personnes à mobilité réduite.

A l'APF, ne sommes-nous pas les premiers à revendiquer une accessibilité universelle ? Une accessibilité qui servira le plus grand nombre, et qui ne se veut en aucun cas catégorielle ?
Ne prenons-nous pas, pour illustrer notre propos, l'exemple des parents avec poussette, des personnes âgées avec canne ou déambulateur, des jeunes avec plâtre et béquille ?
Oui, nous prenons ces exemples, car ils justifient l'intérêt de l'accessibilité universelle.

Alors certes, il y aura toujours des incivilités, des personnes égoïstes qui se ficheront pas mal de l'intérêt de ces places de courtoisie, mais il y aura aussi des personnes qui les respecteront. Car il nous faut continuer à croire en l’intelligence humaine. Les Français sont de plus en plus sensibilisés à la question de l'accessibilité, et c'est à nous aussi de continuer sans relâche nos actions de sensibilisation, pour faire évoluer favorablement les mentalités.

Soyons les acteurs du changement !

Écrit par : La Directrice de la Délégation Départementale APF Vendée | 15/02/2012

Allons un peu de... courtoisie, en l'occurrence, entre nous !
D'un coté il y a les places réglementaires, conformes, obligatoires dont il faut contrôler l'existence en nombre et qualité d'usage. Une dans un parking public ou privé ayant jusqu'à 50 places, 2 de 51 à 100 (etc...). Et 2 % des places de voiries le long des trottoirs.
D'un autre coté, il y a des places souvent créées à la demande d'une PMR devant sa maison et qui parfois ne peut pas être réglementaire mais permet toutefois à cette personne une qualité d'usage. Certes elle est sur la voie publique et donc utilisable par tous ceux ayant une CES Carte Européenne de stationnement. Doit-on les faire supprimer au motif que de mettre le panneau GIC GIG serait une tromperie ?
La solution a été de les conserver pour ce qu'elles sont : une courtoisie faite à une personne.
Il n'est pas question pas bien entendu que la création de cette catégorie de places puissent se substituer aux vraies et bonnes places dont nous devons tous demander à faire veiller au respect par les autorités de police et de mairie.

Écrit par : Louis | 15/02/2012

Bon ,si j'ai bien tout compris,il semble que dans ce cas précis,la situation est telle que,
c'est soit ce dispositif, soit le risque de suppression de places aménagées.
ok!alors deux choses:
parler de civisme et de courtoisie en France ,faut déjà avoir le moral, il faut oser!
mais je vois un point positif à tout ça;
comme les femmes enceintes et certaines familles pourront aussi bénéficier de ce système;
il vont prendre conscience de ce que peut être le "calvaire" de trouver une place aménagée
et surtout,d'être confrontés au bidochon de base (valide) qui ne trouve pas à se garer et....
une prise de conscience peut donc se faire auprès de ces nouveaux "bénéficiaires"de ce que nous vivons au quotidien dans ce domaine,et cela peut être bénéfique pour nous

Écrit par : Jean Michel | 15/02/2012

Bonjour !
Ma fille "a la chance" d'avoir une voiture équipée qui lui donne une grande autonomie (commandes au volant, coffre-chargeur de toit pour le fauteuil) malheureusement limitée par la réglementation en cours et sa mise en application : comme nous ne cessons de le répéter, sans être beaucoup entendu, les places "bleues" légales ne sont nécessaires et obligatoires "que" pour les personnes en fauteuil roulant qui conduisent puisqu'elles permettent l'ouverture totale de la portière. Sinon le fauteuil reste dans la voiture et le conducteur aussi!
Lorsque ma fille est accompagnée il nous arrive assez souvent de nous garer en bordure de rue, de lui sortir son fauteuil et d'aller ensuite garer la voiture là où l'on peut.
A suivre....
En toute cordialité
J.M. ALBAUT
CD du 62

Écrit par : Jean-Maurice ALBAUT | 15/02/2012

et si demain la mairie ne respecte pas les 2% (sic) obligatoires en arguant du fait "mais regardez on a 25%¨de places de courtoisie ?

Cette malheureuse initiative ne va t'elle pas donner aux "politiques" le bâton pour mieux nous battre ?

Cordialement,

Écrit par : Henry | 15/02/2012

Bonjour, C'est plutôt intéressant ces places de courtoisie si par ailleurs la ville respecte la loi. Qu'elle aille au delà et fasse preuve d'imagination est intelligent et mérite d'être salué. Pourquoi crier au scandale ? Une telle initiative contribuera peut être aussi à plus de respect des stationnements réservés. D'ailleurs pourquoi une grand mère avec une canne qui va chez son kiné (par exemple) n'aurait pas droit à une place de courtoisie à proximité, alors qu'un sportif en fauteuil à droit à un emplacement réservé ? L'un n'empêche pas l'autre tout de même... La Directrice Délégation a raison quand elle aborde ça sous l'angle de l'accessibilité universelle. Soyons imaginatifs, tolérants et ouverts et arrêtons de penser qu'il y a 2 mondes qui se côtoient et qui ne se comprendront jamais. L'expérience nous dira si c'est une vraie bonne idée ou pas. Et après on verra...

Écrit par : Patrick | 15/02/2012

JE CITE LES MOTS DEL'APF DE VENDEE
"Ces places de courtoisie ont été volontairement ouvertes certes, aux personnes à mobilité réduite, mais également aux femmes enceintes et aux familles avec poussettes, car la ville a souhaité s'intéresser à un ensemble plus large de personnes à mobilité réduite."

ARRETEZ !!! OHHH les femmes enceintes et les familles avec poussette vous appellez ca des personnes a mobilitée reduites !!!! non mais ca va pas ou quoi là !!!! OH SECOURS !!
Je suis en fauteuil roulant et j'ai deux enfants et tout le temps j'en ai bavé àtrouvé des places accessibles et meme les places pmr etaient justement occuppé par des personnes enceinte ou avec vos poussettes!!! et là vous leurs donnez les places!! allez y mr ,dames !! moi j'e tourne parfois pendans 40 mn pour une malheureuse place PMr a cose de ses personnes là .Une personnes enceinte ou avec poussette peut se garer nimporte OU !!!! pas de place speciale arrettez pitier si vs saviez ce que j'en ai marre de me battre pour l'accessibillité pour les pmr mais là au secour !!!!!!!!!!!!!!!!

Les persoones enceinte ou les les familles avec pousette ne sont pas !!!HANDICAPééééééééééé ou presentez moi leur carte d'invaliditéé !!!! CA SUFFIT !!!!

Écrit par : Renard R | 16/02/2012

Oui c'est vrai, les femmes enceintes et les parents avec poussettes ne sont pas handicapés.
Cependant, avec une poussette ou un landau les familles peuvent rencontrer certaines des difficultés de mobilité subies pas les personnes en fauteuil roulant : impossibilité d'entrer dans un bus avec marche, impossibilité d'entrer dans un commerce avec marches, impossibilité d'aller sur un plage en contrebas d'un grand escalier, etc.
Quant aux femmes enceintes, elles ne sont pas handicapées mais peuvent, pour certaines, rencontrer de vraies difficultés durant la grossesse, ne pouvant plus marcher sur de longues distances, ou ne pouvant plus tourner 40 minutes en voiture pour se stationner...
Je trouve tellement dommage cette intolérance de certaines personnes en situation de handicap envers d'autres personnes, certes, pas handicapées au sens strict du terme, mais aussi, à un moment de leur vie, en "situation de handicap", du fait d'un environnement pas franchement adapté.
On a tout intérêt à se soutenir les uns les autres, et à tous défendre la même idée de la tolérance, de l'adaptation, de l'accessibilité, et pourquoi pas, de l'inclusion !

Écrit par : Bruno | 18/02/2012

Je suis d'accord avec Mr Renard, et je dirais même plus;
Que dire des places réglementaires pour PMR qui sont perpendiculaire a la route, que si l'ont à un enfant en fauteuil roulant électrique , qu'il est transporté en voiture charger par le hayon arrière , nessessite que l'ont descende la rampe pour le déchargement, l'enfant en fauteuil roulant électrique se retrouve au milieu de la route , que chaque fois il est expose à un accident !!!
À qui ou a quoi pense nos grands penseur ?????

Écrit par : Bernard | 18/02/2012

je suis handicape moteur c'est moi qui conduit j'ai l'obligation de reprendre le vehicule la ou je l'ai gare
il est indispensable de distinguer les cas ou handicape ou famille se font accompagner car le chauffeur lui conserve son autonomie

Écrit par : horg | 02/08/2014

Les commentaires sont fermés.